Témoignages

"Le Centre National de Vol à Voile est le lieu idéal pour se lancer dans l'Aviation. C'est également une excellente école de vie"

Eric Van Cleemput

J'ai commencé a faire du planeur à l'âge de 16ans. Comme tout le monde à cet âge-là, on se demande: « qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie... ».

Et tout doucement j'ai commencé à accrocher au monde de l'aviation... Mes parents voulant être sûrs que j'aime vraiment voler m'ont envoyée à Saint Hubert...

Tout a commencé en mars 2008, je suis arrivée au CNVV n'ayant jamais fait de planeur de ma vie, un petit peu timide, les gens m'ont pourtant accueilli à bras ouverts.

Je me suis retrouvée en plein milieu de nul part... Puis on a commencé à voler. Là, j'ai tout de suite su que pour rien au monde je ne voudrais faire autre chose.

Je me levais d'un bon tous les matins (même quand la veille avait été longue) parce que je savais que j'allais voler sauf que malheureusment pour moi, il neigait encore à cette période, donc je n'ai pas pu voler beaucoup pendant mon stage... la plupart de mes vols ont été reportés aux grandes vacances, ce qui ne me déplaisait pas car cela me faisait une excuse pour pouvoir revenir...

J'ai été lachée solo après une semaine, encore maintenant je me rappele quelle chanson j'ai chanté durant le vol...

Le résultat de ce stage ? J'ai passé pratiquement un mois de mes vacances là-bas, et je continue d'y aller aussi souvent que je le peux, même si ce n'est pas pour voler, je donne un coup de main comme je le peux.

Le CNVV est une grande famille et même si cette famille est éloignée de tout, ça n'empêche que des gens viennent de partout afin de pouvoir profiter de cet endroit magique!

Mon stage à Saint Hubert a révélé une passion en moi, passion qui est toujours présente car je continue sur ma voie en suivant des cours de pilotage.

N'importe qui pourra dire que, dans un planeur, on a l'impression que rien ne peut nous atteindre, on est au-dessus de tout, on part voler en laissant nos problèmes au sol le temps d'une balade dans le plus bel endroit du monde... le ciel!

Wendy Van Campenhout

J'ai fait mon premier stage de planeur cet été. Une amie m'avait parlé de Saint-Hubert où elle allait faire un stage, et comme j'étais déjà intéressée par le métier de pilote, je me suis inscrite. Quand j'en ai parlé à la maison, j'ai appris que mon père avait aussi fait un stage là-bas quand il était jeune, et qu'il en gardait de très bons souvenirs.

Dès le début du stage, j'ai directement eu un super bon contact avec les autres stagiaires, notre instructeur et les autres personnes présentes.

Bref l'ambiance était géniale!

Dès le premier vol, j'ai tout de suite adoré la sensation de liberté que l'ont ressent en vol, le fait de savoir que nous contrôlons la machine lâchée dans le ciel.

Cela a confirmé mon envie de devenir pilote, et m'a encore plus motivée pour me lancer dans le milieu de l'aviation.

Ce stage m'a également permis de rencontrer des personnes qui ont la même passion que moi, certaines qui sont déjà lancées dans le milieu, qui peuvent me raconter leur expérience et me conseiller, et d'autres qui comme moi, vont commencer une formation.

J'ai passé un été inoubliable, je suis nostalgique en repensant à tous les souvenirs que je garde de ce stage. Je suis retournée à Saint-Hubert pour le premier week-end travaux d'hiver, ensuite le second,... Maintenant j'y retourne dès que je peux, même si ce n'est pas pour voler, juste parce que

J'adore cet endroit et les personnes que j'y retrouve.

Je vais d'ailleurs refaire un stage à Pâques cette année, juste avant de commencer ma formation de pilote de ligne.

Nathalie Vico

Commentaires

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.